Nos dernières vidéos

La série "On en a gros"

En collaboration avec Promotion & Culture

Parce qu'aujourd'hui, tout va vite, bien trop vite.
Parce que la presse enchaîne les informations sans développer un esprit critique, sans analyser et sans contextualiser...

ON EN A GROS,

Ce sont des vidéos ludiques et pédagogiques qui reviennent sur les informations importantes pour mieux comprendre les enjeux politiques, syndicaux et sociétaux contemporains. Une autre manière de s'informer. 100 % digitale.


Septembre 2021

Rentrée syndicale : Jean-François Tamellini (FGTB wallonne) annonce une année chargée en combats syndicaux

À l'occasion de la rentrée syndicale, Jean-François Tamellini, secrétaire général de la FGTB wallonne, prévient que l'année ne sera pas facile, à cause notamment des diverses intimidations de la droite. Mais il va falloir faire front. Il appelle à la mobilisation forte de tous les Camarades pour défendre une société plus juste, plus sociale et plus solidaire.

Découvrez également une interview de Jean-François Tamellini réalisée pour l'émission TV Regards FGTB (Lien Auvio)


Mai 2021

1er mai 2021 : la FGTB toujours au front

AIP, Salaire minimum, Fonds de solidarité, Enveloppe bien-être, Augmentation salariale, Loi de 1996... autant de combats que la FGTB mène grâce à ses militants. La justice sociale en point de mire !

C'est, en substance, le message du président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, Joël Thone, de ce samedi 1er mai 2021.

Vous n'avez pas pu entendre son discours ? Il le résume pour vous.


Mars 2021

Vous avez été en chômage Corona ? Qu'en est-il des impôts ?

En 2020, contre l'avis de la FGTB, le gouvernement MR a décidé de diminuer le précompte professionnel sur le chômage corona en sachant très bien que des milliers de gens allaient devoir repayer en 2021. La FGTB exige que le gouvernement ne réajuste pas l'impôt pour les périodes de chômage corona.

La FAR a réalisé une vidéo expliquant la situation. À diffuser largement.


Février 2021

AIP : vers un fonds de solidarité pour les salaires minimums

Augmenter le salaire minimum à 14 € brut de l'heure (2300€ brut par mois), c'est possible ! La FGTB a la solution !

Elle propose la création d'un fond de solidarité auquel tous les employeurs contribueraient afin de compenser le surcoût pour les entreprises concernées. Une contribution patronale de 0,2 % de la masse salariale (dans un premier temps) permettrait d'augmenter le salaire minimum de 1€ par heure. Cette augmentation ne peut évidemment pas être comprise dans la norme salariale.

Un petit effort pour les patrons, un grand pas pour beaucoup de travailleuses et travailleurs vers un revenu décent.

On vous explique tout dans cette vidéo réalisée par la FAR


Février 2021

L'AIP c'est quoi

L'AIP ce sont les initiales qu'on utilise pour parler de l'Accord InterProfessionnel.

Mais c'est quoi l'accord interprofessionnel ? Et pourquoi les syndicats refusent la marge salariale de 0,4% ? Et finalement, que revendique la FGTB ?


Novembre 2020

"Bien fait pour leur gueule", un texte de Lisette Lombé

Un texte qui prend aux tripes. Mais au-delà des vibrations qu'il provoque, il ne laisse - sans doute - pas indifférent. La poétesse, Lisette Lombé, slame une réalité, celle de ces artistes sacrifiés. "Je voulais parler. Parler de tout ce gâchis, de toutes ces créativités mises au service de la survie".

À écouter, réécouter et à diffuser.

Une production de la FGTB wallonne, en collaboration avec la FAR.


Novembre 2020

Le droit de gève est menacé : Thierry Bodson (FGTB) explique pourquoi il y a danger

Le 23 novembre 2020, 17 syndicalistes ont été condamnés à des peines de 15 jours à 1 mois de prison avec sursis par le Tribunal de Liège, pour entrave méchante à la circulation.C'est l'action syndicale et celle de tous les mouvements sociaux qui sont menacées par ce jugement.La FGTB ira en appel le 10 décembre, journée internationale des droits humains.Thierry Bodson, Président de la FGTB, revient en 3 minutes sur les éléments du procès, et le danger de cette décision judiciaire.  


Novembre 2020

Safran Aero Boosters (Herstal) : la FGTB évite les licenciements

Safran Aero Boosters (Herstal), comme beaucoup d'entreprises du secteur de l'aéronautique, est victime de la crise du Coronavirus. La direction, dans son plan industriel, a annoncé la suppression de 230 emplois. Sans nier les effets de la crise sur le secteur, la FGTB s'est opposée à tout licenciement sec dans l'entreprise. Après un mois de négociations, la délégation FGTB y est parvenue. Elle a notamment obtenu des départs à la prépension, des départs à la pension anticipée, des formations internes et externes... Néanmoins, les travailleurs devront consentir à des efforts via une modération salariale de 5%, la suppression temporaire de 6 jours de congés extralégaux et une diminution de 40 % de la prime de fin d'année. Mais la délégation FGTB ne s'arrêtera pas là! Elle prévient qu'elle continuera à faire pression sur le gouvernement pour sauver le secteur de l'aéronautique.

Découvrez en détails, le combat mené par la délégation syndicale via une interview réalisée par la FAR de Stefano Scibetta, délégué MWB-FGTB chez Safran.